"Bonne arrivée": C'est la première chose que vous entendez quand vous arrivez quelque part.
"Yovo" : Oui c'est bien vous qu'on désigne ainsi. Ca veut dire "Le blanc" !
"Cadeau" : Un mot très en vogue.

Donc ça fait : "Bonne arrivée Yovo, cadeau pour moi patron ?". Si les Togolais sont des gens très gentils on ne peut pas cacher cette fâcheuse habitude qu'ils ont de mendier en permanence dés qu'ils voient des blancs. Et ce depuis les plus petits enfants jusqu'aux militaires qui barrent les routes tous les 200 mètres. Il est vrai qu'on peut comprendre quand on sait que le SMIC est de l'ordre de 200FF ! Mais il est aussi vrai que certains sont particulièrement collants (je dirais même gluants) et qu'ils vous suivront sans relâche dans l'espoir que vous finirez par céder pour ne plus entendre leur bagou intarissable. Ainsi je me suis fait "gluer" par un vendeur de CD sur le marché de Lomé, qui m'a suivi pendant environ une demi-heure, m'expliquant, chemin faisant, que j'étais le patron et que je devais donc lui donner quelque chose...

Oui parce que le terme "patron" (synonyme de riche) est utilisé dans un sens presque affectif. L'impression que cela donne c'est que tous les Togolais aimeraient bien avoir un bon patron blanc pour s'assurer un revenu régulier.

Les enfants sont omniprésents. Dés qu'on s'arrête quelque part on est rapidement entouré par une nuée qui très vite vous souhaite une bonne arrivée...et le reste. Mais, à part ces mauvaises manies, ces enfants peuvent provoquer de grands moments:
A plusieurs reprises je me suis livré à une petite "expérience" : Ma caméra vidéo possède un écran orientable vers l'avant c'est-à-dire que ceux qui sont filmés peuvent se voir en direct. J'ai donc retourné l'écran devant une de ces nuées d'enfants. Et là tous les enfants réalisant que c'est eux dans l'écran se mettent à crier de joie à tout rompre, les yeux grands écarquillés, la bouche grande ouverte à se décoller le menton et ouverte d'une oreille à l'autre. Et une fois la "séance" terminée....ils applaudissent et disent... merci ! Voilà donc que ces enfants, habituellement toujours en train de quémander quelque chose, qui, là, explosent de joie alors que je ne leur ai rien donné de concret ! Pour cette fois, je crois que c'est eux qui m'ont donné quelque chose...un de mes meilleurs souvenirs de voyage.

Lomé

Lomé, c'est une capitale "bizarre". Il y a bien quelques rues principales goudronnées, mais la plupart des rues secondaires, c'est de la piste dans la ville ! Ces ruelles sont appelées "von".
Il y a bien une plage mais on peut pas s'y baigner, c'est dangereux. Sur le sable, ça peut l'être aussi parce que c'est pas toujours bien fréquenté. C'est dommage parce qu'elle est pas mal cette plage, et immense.

Juste à côté de la plage il y a le marché. En fait je dirais plutôt qu'il y a deux marchés. Celui qui permet aux touristes de dépenser leur argent chez les dizaines de vendeurs d'artisanat, et celui qui permet aux même touristes de saisir quelques scènes de la vie locale, c'est-à-dire le marché pour Togolais. A l'entrée de ce marché se tient la cathédrale. Et ça vaut vraiment le coup d'y rentrer pendant une messe. Parce que, eux, quand ils chantent, ils dansent aussi et on se croirait presque en boite. Oui, ces gens ont vraiment la foi, et ils savent l'exprimer.
C'est sur ces marchés qu'on peut se faire gluer comme je l'expliquais plus haut (c'est une image, je vous rassure, ils ne vous jettent pas de la glue).

Et puis il y a le marché des féticheurs. C'est comme un marché sauf que là sur les étals c'est des crânes! De toutes sortes d'animaux, beaucoup de singes, des crocos, des antilopes etc. J'ai l'impression qu'il y a là plus de crânes que d'animaux dans leurs réserves. Certains crânes sont en cours de décomposition. Donc pour sentir l'odeur cliquez ici...mais non je plaisante. Mais tout de même ça sent pas très bon.
En réalité ce marché est une pharmacie car tout cela sert à faire des potions ou de poudres sensées guérir de quelque chose.
On peut rentrer dans une des cabanes de féticheurs qui vous présentera ses meilleurs gri-gri. Par exemple: Le téléphone fétiche !
Il s'agit d'un petit morceau de bois, environ 2cm, percé d'un trou. Dans le trou il faut dire :"Mon téléphone fétiche, je pars en voyage, il faut me protéger pour qu'il ne m'arrive rien.Merci". Puis boucher le trou et mettre le gri-gri dans sa poche pour être protégé. (arrêtez de rire svp).

Togoville

Togoville est une petite ville située au bord du lac Togo. Pour y aller il faut prendre une barque depuis Agbodrafo sur la rive opposé d'où la vue sur Togoville est superbe. L'endroit est très paisible. C'est peut-être pour ça qu'en 1973 la vierge y aurait fait une apparition. Ce qui a incité Jean-paul II à en faire autant quelques années plus tard.
La ville n'a rien d'extraordinaire mais le cadre général vaut le déplacement. Il y a tout de même une église vouée, bien sûr, à la vierge dont on peut voir la barque qu'elle utilisa pour traverser le lac. (Je suppose que désormais il y a aussi celle que j'ai utilisée...).
C'est tout de même là, grâce à l'institutrice, que j'ai appris ce que voulait dire "Togo". Et bien, figurez-vous, que "to" veut dire lac et "go" veut dire "derrière". Donc Togo veut dire "derrière le lac". Pourquoi ? parce qu'il y a longtemps des gens qui habitaient sur la rive d'Agbodrafo ont traversé le lac pour habiter à l'endroit actuel de Togoville. On a donc dit qu'ils étaient "ceux qui habitent derrière le lac".

Le nord

Au nord il y a les tata-Tamberna qui sont la même chose que les tata-somba que l'on peut voir de l'autre côté de la frontière, au Bénin. Donc allez donc voir la page du Bénin pour en savoir plus.

Cliquez sur les photos
pour agrandir


Enfants du Togo/Bénin


Marché des fétiches


Ecole de Yao-Kopé


Ecole de yao-Kopé


tata-Tamberna


Tata-tamberna


Togoville


Togoville


(c) Toutes les textes,  photos et vidéos sont des fabrications maison .
Toutes utilisations des documents de ce site dans un but lucratif doit faire l'objet d'une autorisation de ma part.


retour accueil Tembo