Zanzibar n'est pas une île indépendante. Ici on est toujours en Tanzanie puisque la Tanzanie est la réunion de l'ex-Tanganyka et de l'ex-Zanzibar. Néanmoins quand on débarque sur l'île, en provenance de dar es salam, il faut présenter son passeport et passer la douane. Pour revenir sur le continent il faudra également repasser la douane à Dar es Salam. D'ailleurs, ils nous agacent un peu avec leur douane (voir les histoires).

Bien qu'on soit toujours en Tanzanie le paysage n'a plus rien à voir avec le continent. Fini les savanes aux baobabs et acacias, place à un jardin luxuriant à l'ombre des cocotiers.

Dés la douane passée on débouche dans Stonetown la capitale de l'île. Pourquoi "la ville de pierres" ? Parce qu'ici les maisons sont construites dans la pierre de corail.

La ville est principalement constituée d'une sorte de casbah aux multiples ruelles étroites. Cela nous rappelle qu'elle fut construite par les Arabes. On ne risque pas de se perdre car ce n'est pas très grand et on fini toujours par revenir vers l'océan.

zanziport.jpg (16779 octets)

Ce qu'il faut voir c'est les magnifiques portes qui sont de véritables signatures pour chaque maison.

Le "front de mer" est extrèment agréable en fin d'après-midi. D'abord parce qu'on peut y assister à un superbe couché de soleil sur l'océan indien. Ensuite, parce que l'allée qui longe l'océan est occupée par plein de vendeurs d'artisanat et surtout de "micro-restaurants". Ceux-ci sont constitués principalement d'une table sur laquelle se trouve la nourriture, viandes et légumes. On dit au patron je veux ça et ça, il fait cuir et vous sert cela...dans un papier journal (certains ont des assiettes en cartons). Et on mange dans l'herbe. Il faut un peu jouer des coudes pour se faire servir car il y a beaucoup de monde. Des touristes, mais surtout la population de la ville qui se retrouve ici dans un grand picnic collectif.

L'intérieur de l'île est un autre océan, de verdure cette fois. Les cocotiers forment une voute protectrice sous laquelle on trouve toutes sortes d'arbres fruitiers très exotique. On peut voir des orangers, des bananiers, finalement très classiques, mais aussi des girofliers, du curry, des jacquiers, des poivriers....Bref une encyclopédie vivante des fruits et épices.